Législation du CBD en Suisse : les produits autorisés et interdits à la vente

Depuis quelques années, la vente et l’utilisation du CBD et de ses produits dérivés n’ont cessé d’augmenter. En effet, ces produits sont utilisés à des fins récréatives ou encore à des fins médicales. Afin de réduire au maximum les risques de dépendances à cette substance et ainsi préserver la santé publique. L’État a mis en place une législation que tout le monde doit respecter. Grâce à notre article, vous allez découvrir quels sont exactement les produits au CBD autorisés à la vente et ceux qui sont interdits. De cette manière, vous pourrez vendre, utiliser ou consommer ces produits en toute tranquillité.

Les produits finis au CBD avec un taux de THC inférieur à 1 %

Comme dans tous les pays de l’Union européenne, la Suisse autorise la vente et l’utilisation de produits au CBD. En effet, cette substance n’est pas considérée comme un stupéfiant. Elle n’entraîne donc pas de réactions euphorisantes et n’est pas dangereuse pour la santé. Mais pour veiller à ce que la vente des produits à base de CBD se fasse dans la légalité. L’État Suisse a mis en place des règles à respecter. Ainsi, pour que les produits à base de CBD puissent être commercialisés, utilisés et consommés sur le territoire Suisse. Il est obligatoire que les produits finis se présentent avec une teneur en THC inférieure à 1 %. Dans le cas contraire, le produit sera considéré illégal. Ces produits finis peuvent être :

  • Des compléments alimentaires au CBD.
  • De l’huile au CBD. Pour l’huile, la loi décrète qu’il faut que le produit fini soit parfumé. Ceci afin de rendre le goût et l’odeur de l’huile impropres à la consommation pour réduire le plus possible la consommation abusive de ce produit.
  • Des e-liquides au CBD.
  • Des gouttes au CBD à avaler.
  • Des pommades au CBD.
A lire aussi  Comment lutter contre la fraude dans les courses en ligne : les mesures légales en place

Il est important de souligner que la vente de produits au CBD n’est autorisée que pour les commerçants qui ont obtenu l’autorisation. De même, il est interdit de vendre ces produits à des personnes de moins de 18 ans.

Les fleurs de chanvre

En Suisse, les fleurs de chanvre peuvent aussi être commercialisées. Mais pour qu’elles soient légales, il faut que les fleurs de chanvre soient issues de variétés des fleurs autorisées comme l’Indica ou encore la Sativa. Il faudra également que les fleurs respectent la teneur en THC en vigueur dans le pays. Ainsi, pour pouvoir vendre des fleurs de chanvre, qu’elles soient en poudre ou séchées. Il faut que la teneur de THC des fleurs soit inférieure à 1 %. Il est d’ailleurs possible de cultiver du chanvre de manière privée. Mais dans ce cas, il est indispensable que le taux de THC des variétés de chanvre soit inférieur à 1 %. Il est nécessaire de souligner que ces plantes ne sont pas à cultiver pour des fins commerciales. Si vous ne respectez pas ces lois, vous risquez d’être puni et de payer une amende.

La vente de résine de CBD est interdite en Suisse

En Suisse, la commercialisation ainsi que la consommation de résine de CBD sont interdites. Et cela même si ce produit est très populaire. En effet, la résine de CBD est ce qu’on appelle le plus souvent du haschich. Cette pâte est extraite de la plante de chanvre. Même si elle est légale dans certains pays de l’Union européenne. La Suisse interdit formellement sa vente et sa consommation sur son territoire. Et cela même si la résine de CBD se présente avec un taux de THC inférieur à 1 %. Le pays considère ce pays comme étant un stupéfiant. Sa vente ou sa consommation vous expose à une amende de 100 francs.

A lire aussi  La loi sur la déclaration dématérialisée : une révolution numérique pour les procédures administratives