L’assurance chômage : conditions et mode de calcul

Il s’agit d’une assurance obligatoire issue des cotisations réalisées par tous les employeurs du secteur privé et aussi certains secteurs publics, afin de protéger leurs salariés en cas de perte de leur travail. Sachez que l’État participe également au financement de ce type d’assurance. Ces derniers temps,  certaines réformes ont été apportées dans ce domaine.

Les différentes conditions requises

Lorsque vous avez perdu votre emploi et que vous désirez bénéficier d’une allocation chômage, il est indispensable de connaître et surtout de respecter les diverses conditions prévues. Par exemple, vous devez :

  • Apporter la preuve de l’existence d’un délai minimal de travail, c’est-à-dire que vous avez suffisamment honoré votre cotisation. Plus précisément, vous devez justifier au moins quatre mois de travail dans les 24 derniers mois à compter de la date de la cessation de votre contrat de travail lorsque vous avez moins de 53 ans.
  • Être involontairement privé d’emploi. Cela veut dire que les causes de la rupture de votre contrat doivent être un licenciement pour un motif économique ou personnel, une révocation, une démission qualifiée de légitime ou un non-renouvellement d’un contrat à durée déterminée.
  • S’inscrire à Pole emploi dans les douze mois suivant la rupture de votre contrat ou effectuer une formation mentionnée dans votre projet personnalisé d’accès à l’emploi.
  • Atteindre l’âge légal de départ à la retraite qui est de 62 ans ou respecter les conditions du taux plein.
  • Réaliser des actes positifs et répétés dans le but de trouver un emploi dans le bref délai.

La démarche à faire pour l’obtention de cette allocation

Il faut noter que la perte d’emploi ne signifie pas automatiquement l’octroi d’une allocation chômage. Pour en bénéficier, vous devez effectuer une inscription au sein de Pole emploi comme étant un demandeur d’emploi. Vous pouvez entamer cette procédure dès le lendemain de la fin de votre contrat de travail. Pour ce faire, il vous suffit de naviguer sur le site officiel de Pole emploi et de préparer les documents suivants comme votre pièce d’identité, CV, RIB, numéro de sécurité sociale et les éventuelles pièces sur votre parcours professionnel. Par exemple, les fiches de paie. En principe, lorsque vous avez terminé votre inscription, vous devez attendre environ sept jours avant d’obtenir le paiement de votre allocation de retour à l’emploi. Et après trente jours, vous ferez l’objet d’un entretien chez cet organisme.

Le mode de calcul de l’allocation chômage

D’une manière générale, l’estimation de la somme de vos allocations chômage dépend du ou des rémunérations que vous avez reçues lors des douze mois précédents la cessation de votre contrat de travail. Donc, cette allocation est calculée en fonction de vos derniers salaires. Le calcul de l’allocation journalière se fait à l’aide de deux formules et on retient toujours le résultat le plus élevé entre 40.4% du salaire journalier de référence + 12.12 euros et 57% du salaire journalier de référence. Notons qu’après un emploi à temps plein, l’allocation est de 29.56 euros par jour au minimum et 256.96 euros par jour au maximum.