Comment les cabinets d’avocats gèrent-ils actuellement l’impact du COVID-19 ?

Des personnes ont vu leur vie bouleversée par le COVID-19. Les cabinets d’avocats s’efforcent de relever les défis que l’épidémie a présentés. Mais à mesure qu’elle se propage, leurs clients sont touchés par le virus. Face à cette situation, comment font-ils pour minimiser les perturbations ?

Gestion du centre nerveux

Dans des circonstances inhabituelles, un leadership calme et concentré est crucial. Par conséquent, les cabinets d’avocats visent à s’entourer d’autres partenaires qui les aident à dissiper toute panique. Un plan d’action complet et clair les aide à planifier et à exécuter des stratégies pour gérer les défis. L’équipe de direction reste en phase avec les méthodes de mise en œuvre pour confronter ces défis. L’intégration est primordiale. Cependant, un système de communication transparent entre les partenaires et l’équipe juridique au sens large est crucial. Il garantit l’adhésion des employés, avec une confiance à la capacité de direction et les processus du plan d’action.

Protection des employés

La sécurité des employés des cabinets d’avocats est primordiale. Des stratégies contribuent à maintenir l’équipe juridique en bonne santé. Cela leur permet de continuer à fonctionner pendant l’épidémie avec moins de perturbations.

Le travail à distance encourage les employés à continuer à travailler depuis leur domicile. Ils nécessitent l’équipement nécessaire, notamment des ordinateurs portables et d’autres articles. Cela réduit le stress et leur permet d’être aussi performants depuis leur base externe que dans leur bureau.

D’autres continuent d’assurer le travail de bureau. Mais des systèmes sont en place pour minimiser les risques. Les cabinets découragent les contacts physiques. Ils fournissent des protections nécessaires pour leurs employés.

Engagement extérieur

L’engagement externe est également important pour assurer la sécurité des parties prenantes, telle que :

  • La réduction au minimum des contacts physiques. Les conversations de routine entre les avocats et les clients ont lieu via Internet ou des appels téléphoniques.
  • L’utilisation du témoignage vidéo. Le témoignage vidéo pourrait être autorisé dans les tribunaux civils et pénaux. Il permet de minimiser le risque actuel de contracter le virus.
  • Le maintien du contact. C’est une bonne pratique de communiquer régulièrement avec les clients pour les tenir au courant. Des mises à jour factuelles et des communications électroniques indiquent comment les cabinets contactent les entreprises

Planification à long terme

L’effet de cette pandémie devrait encore durer un certain temps. Une réponse immédiate est donc vitale, et des cabinets d’avocats poursuivent des stratégies d’adaptation initiales. Cela leur garantit les meilleurs résultats pour les employés et les clients, à court terme. Il pourrait y avoir d’autres répercussions telles que des implications financières et des changements dans les structures de l’industrie. L’équipe de direction des cabinets consacre du temps à la planification de réponses axées sur d’éventuelles exigences à long terme. Elle protège leurs employés et leurs clients, relève les défis et aide à atténuer les dommages de toutes les manières possibles.

Written By
More from James Kirin

Le rôle de la CFMJ dans la régulation de l’industrie des jeux en Suisse

Comme dans de nombreux pays, la CFMJ, la Commission fédérale des maisons...
Read More