Qu’est-ce que l’assurance dommages ouvrage ?

Elle va jouer un rôle à condition que les dommages surviennent après la réception des travaux. Elle doit être souscrite par le maître d’ouvrage avant l’ouverture du chantier. Elle offre une vraie garantie durant dix ans à compter de la réception de l’habitation. C’est une assurance dommages ouvrage obligatoire si vous avez décidé de faire construire une maison.

Pourquoi contacter ce type d’assurance ?

Elle est obligatoire pour toutes les constructions neuves. Elle va garantir la réparation des dommages sans attendre les décisions de justice. Elle doit être souscrite avant l’ouverture du chantier par le maître d’ouvrage. Lorsqu’un sinistre survient, la recherche des causes prend du temps, d’où l’intérêt de souscrire une assurance dommages ouvrage. Elle accorde une indemnité sans franchise pour couvrir les frais de réparation. Elle ne prend pas en charge les portes, les fenêtres. Elle ne s’applique pas aux dommages causés par l’assuré ni à une usure naturelle, un incendie, un attentat, un cyclone. Les constructeurs sont responsables durant dix ans des problèmes qui fragilisent la solidité de l’habitation.

  • En effet, l’assurance dommages ouvrage est obligatoire et elle doit être souscrite par le maître d’ouvrage qui peut être un particulier, un professionnel.
  • Des malfaçons peuvent survenir et remettre en cause la solidité de la maison.

En cas de sinistre, cette assurance permet d’être indemnisé. Elle couvre les vices qui rendent le bien inhabitable : fissures importantes des murs, affaissement des planchers, effondrement de la toiture, infiltrations d’eau, défauts d’isolation thermique. Étant obligatoire, les sanctions peuvent être conséquentes, 75 000 euros d’amende, de la prison peut être demandée. Ces modalités ne s’appliquent pas aux particuliers qui construisent leur maison pour l’occuper eux-mêmes. L’assurance dommages ouvrage est valable 10 ans et elle doit être payée par le maître d’ouvrage. En cas de revente du bien, cette assurance continue de couvrir le nouvel acquéreur.