Quel est le salaire d’un notaire ?

Quel est le salaire d’un notaire ?

Le notariat est grassement payé. En plus du salaire habituel, ils bénéficient aussi d’indemnités en tant qu’officiers de l’État.

Le notariat est bien payé

Puisque le notaire traite de nombreux actes, il peut intervenir pour tous les types de contrats. À citer, on distingue les contrats de mariage, les donations entre époux, les testaments authentiques, des contrats de vente immobilière, etc. Et en tant qu’officier public, il peut apporter l’authenticité à ces différents actes en les rendant incontestables. En parallèle, le notaire peut tenir le rôle de collecteur d’impôts de l’État et une fois le travail effectué, il encaisse une bonne partie de la somme. Ce travail peut perdurer toute l’année et reste très florissant durant les fortes activités immobilières.

La concurrence dans le notariat est limitée par la loi

Actuellement, le nombre de notaires en France n’est pas limité. Contrairement au nombre d’études. Malgré les tentatives de révision du numerus clausus qui limite le nombre de notaires et l’accès à la profession pour tous ceux qui ont un diplôme spécifique, le nombre de notaires qui exercent en France demeure très restreint. Ce qui rapporte plus d’argent aux anciens qui voient leurs clients s’accroître.

Le tarif du notaire n’est pas fixe

À l’inverse des autres professions libérales, puisque les notaires sont en même temps un officier public et un travailleur indépendant, c’est la loi qui fixe une grande partie de leurs tarifs. Ces derniers sont indiqués en pourcentage des sommes en jeu pour le cas des ventes immobilières ou encore en sommes forfaitaires pour les autres actes.

Fortuitement, ce principe est enregistré sur tout le territoire. Ce qui illustre l’égalité de traitement sur tout le territoire. Toutefois, les particuliers semblent être un peu restreints et ne peuvent faire jouer la concurrence entre notaires. De ce fait, ces derniers s’assurent de ne pas perdre une partie de leur écart. Sinon, dans le rapport Attali qui projette de liguer pour la libération de la croissance, il est préconisé que les tarifs règlementés doivent être remplacés par les tarifs plafonds.

Le gain dérivé des données immobilières exclusives

Une grande majorité des notaires français s’accordent sur la création et l’usage d’un fichier immobilier des notaires, et ce, depuis les années 50. Et puisque toutes les ventes immobilières doivent passer par une authentification d’acte, les notaires pourront en bénéficier grassement. Ce fichier demeure également un moyen efficace pour le développement d’une seconde activité privée d’expertise et de négociation immobilière. Sinon, tous les notaires qui exercent ce métier en France ont la possibilité d’accéder à ce fichier qui englobe en tout plus de trois millions de références, contrairement aux particuliers ou encore aux autres professionnels de l’immobilier.

Written By
More from Simone Barbet

Top 5 des meilleures raisons de devenir notaire

Le notariat semble se transmettre entre les générations. Il reste également un...
Read More