L’assurance idéale pour un micro-entrepreneur

Un micro-entrepreneur est responsable de l’ensemble des actes et dommages causés par son entreprise lors des activités professionnelles. Ainsi, il est important pour lui de souscrire depuis la création de sa micro-entreprise à des assurances obligatoires et facultatives. Quels sont les types d’assurance auxquels il faut souscrire en tant que micro-entreprise ? Comment choisir l’assurance propice à ses activités ? Lisez ce présent article pour découvrir les assurances idéales pour votre société.

Responsabilité civile professionnelle

Il s’agit d’une assurance qui protège un micro-entrepreneur contre les risques professionnels. L’assurance responsabilité civile professionnelle constitue un moyen d’assurer sa protection en matière de problèmes lors de ses prestations pour un client donné. Selon les activités de son entreprise, il est possible de demander à l’assureur à avoir des offres et garanties sur mesure.

En général, les risques encourus lors de ses prestations de services et dont l’assurance responsabilité civile professionnelle vous protège sont entre autres :

  • Le retard d’une prestation qui a empêché le client de procéder à la commercialisation de ses produits et qui l’amène à réclamer une indemnisation ;
  • Les fautes ou omissions techniques susceptibles de créer un sinistre ;
  • La violation des droits d’auteur, d’image ou même de marque qui amène le client victime de l’acte à demander des dommages et intérêts ;
  • Etc.

Ainsi, ce type d’assurance constitue la sécurité de la trésorerie d’une micro-entreprise. Étant donné qu’elle prend en charge les conséquences financières liées à ses prestations. Il est donc idéal pour les entreprises où il existe beaucoup de risques au niveau de leurs prestations.

A lire aussi  Les diverses sortes d’assurances

Assurance relative aux biens et aux marchandises

En tant que micro-entrepreneur, il est essentiel de protéger ses matériels de travail tels que les outils informatiques, les appareils audiovisuels ou événementiels. Ces appareils, qui sont utilisés dans le cadre de la réalisation de ses activités, doivent être sécurisés par une assurance « tous risques matériels ». En effet, cette assurance couvre les éventuels risques que peuvent rencontrer ses biens. Qu’il s’agisse du vandalisme, du vol, de l’incendie…

Dans ces cas, il est essentiel pour un micro-entrepreneur d’être accompagné pour favoriser la continuité des activités. Sans l’aide financière d’un assureur, l’entreprise risque d’être en faillite suite à de graves dégâts matériels. Il en est de même lorsqu’il s’agit des marchandises stockées et qui rencontrent des problèmes. Du coup, cette assurance est vivement conseillée aux entreprises qui évoluent dans le secteur commercial, informatique ou dans des activités maritimes.

Assurance responsabilité civile exploitation

Elle est en quelque sorte un complément à l’assurance responsabilité civile professionnelle. Cette assurance est basée spécifiquement sur la couverture financière des dommages corporels et matériels causés par l’entreprise à une tierce personne. Cela concerne presque toutes catégories de micro-entrepreneur étant donné que les sinistres corporels ou matériels ne préviennent pas.

Par exemple, une entreprise qui reçoit un invité dans sa structure et celui-ci subits des dommages au sein de ses locaux est responsable de ces dommages corporels. Dans ce cas, l’assurance RCE s’occupe du paiement de l’indemnisation. Le domaine d’action de cette assurance prend également en compte les éventuels dommages matériels et immatériels qui peuvent subvenir surtout dans les locaux de l’entreprise.

A lire aussi  Assurance habitation pour résidences secondaires : le cadre légal décrypté

En outre, il est également recommandé de souscrire à une assurance cyber-sécurité afin de protéger les données personnelles de son entreprise. En effet, les hackers ne visent pas seulement les grandes entreprises, mais aussi les micro-entreprises qui sont généralement vulnérables. D’où la nécessité de procéder à une telle souscription.

Somme toute, en tant que micro-entrepreneur il est important de souscrire à certaines assurances en vue d’éviter toute possibilité de faillite à sa structure. De plus, il faut surtout tenir compte des offres proposées et des prix de souscription.